Rechercher
Population animale    Imprimer 
 

Chiens et chats

 

Plusieurs quartiers de Thise ont vu leur population de chat prospérer ces dernières années causant des désagréments au voisinage : crottes dans les jardins, feulements nocturnes, naissance de portées, …..

        

Afin d’y remédier la municipalité, associée à Nala Mystic et Compagnie (association thisienne œuvrant activement pour la cause animale) a signé deux conventions : la première avec le refuge de Frambouhans permettra aux chats errants et sociables d’être adoptés.

 

Pour les chats non adoptables, une seconde convention avec les vétérinaires des Tilleroyes permettra de les stériliser. Ils seront alors, comme le prévoit le code rural, relâchés sur leur lieu de capture et deviendront des chats libres appartenant à la municipalité.

 

Pour mémoire l’identification des chats et des chiens est obligatoire depuis 2012, dès 7 mois pour les premiers et 4 mois pour les seconds.

        

Afin de faciliter ces opérations, nous incitons donc fortement les Thisiens à faire identifier leur cher animal de compagnie….

 

Cliquez ICI pour connaître la procédure à suivre en cas d'animaux errants ou blessés.

 

 

Information importante : Si vos animaux présentent des vomissements, une perte totale ou partielle d'appétit, s'ils présentent des signes d'affaiblissement, veuillez téléphoner en urgence à votre vétérinaire.

 

Numéro de téléphone du centre anti-poison pour animaux : 

Centre National d'Informations Toxicologiques Vétérinaires - CNITV

04.78.87.10.40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recensement des poulettes

 

Pour lutter contre la propagation de grippe aviaire

 

Si les humains redécouvrent en ce moment les épidémies, ce type de maladies touche régulièrement les animaux … pour n’en citer que quelques-unes : tuberculose bovine, peste porcine, grippe aviaire …

 

Pour cette dernière, et ce dans le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte, il est nécessaire de connaître chaque détenteur non commercial de volailles (basse-cour) et autres oiseaux captifs élevés en extérieur.

 

Aussi nous invitons les détenteurs de volailles à se faire recenser, en retournant à la Mairie ce formulaire ou directement en ligne ici.

 

Cette précaution permettra, en cas de crise, de détecter le plus rapidement possible les maladies et de s’assurer qu’elles ne circulent pas.

 

Plus d’informations ici.

 

Fiche biosecurite basse-cour

 

Références réglementaires :

- arrêté du 4 novembre 2021 qualifiant le niveau de risque en matière d’influenza aviaire hautement pathogène

- arrêté du 16 mars 2016 modifié relatif aux niveaux du risque épizootique en raison de l’infection de l’avifaune par un virus de l’influenza aviaire hautement pathogène et aux dispositifs associés de surveillance et de prévention chez les volailles et autres oiseaux captifs

Une évolution très préoccupante de la situation au regard du risque de propagation de l’influenza aviaire est actuellement observée au sein de l’union européenne :

Depuis le début du mois d’août, 130 cas ou foyers d’influenza aviaire ont été détectés dans la faune sauvage ou dans des élevages en Europe notamment au bord de la mer du Nord et de la mer Baltique, dont trois foyers dans des élevages allemands. Dans le même temps, la claustration de tous les élevages professionnels a été décidée aux Pays-Bas à la suite de la détection d’un foyer dans un élevage de poules pondeuses. En Italie, six foyers ont été détectés dans des élevages de dindes de chair dans la région de Vérone depuis le 19 octobre.

Dans ce contexte et à l’approche de la période migratoire à risque, la France est en situation de forte vigilance. Trois basses-cours contaminées ont été recensées dans les départements des Ardennes et de l’Aisne en septembre dernier. Ces contaminations ont été confirmées le 14 septembre (Aisne),  le 9 septembre et le 13 septembre (Ardennes).
Les animaux ont été abattus et  la surveillance effectuée autour de ces basses-cours n'a pas révélé de diffusion du virus. Des cygnes ont été trouvés infectés par le virus de l'influenza aviaire le 12 novembre ( limite Meuse et Meurthe et Moselle). Une zone de contrôle temporaire (ZCT) comportant 22 communes a été mise en place.

L’emballement de la dynamique d’infection dans les couloirs de migration justifie l’élévation du niveau de risque et les mesures de prévention prévues par l’arrêté ministériel du 16 mars 2016 dans tout le territoire métropolitain.

Par conséquent le niveau de risque influenza aviaire a été élevé de « modéré » à "élevé" sur tout le territoire national par arrêté » ministériel en date du 4 novembre 2021.

 

Les mesures suivantes sont rendues obligatoires sur le territoire de toutes les communes :

  • Mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours ;
  • Interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés ;
  • Conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d'appelants ;

Les mesures de confinement dans les basses-cours permettent d'empêcher tout contact avec les oiseaux sauvages. Aucune dérogation n'est possible.

 

Toute mortalité anormale en élevage professionnel ou non doit être signalée à un vétérinaire sanitaire ou à la direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP).

En complément de ces mesures, la vigilance est renforcée sur la surveillance de la mortalité en avifaune. Toute découverte d’un oiseau d’eau trouvé mort (cygne, canard sauvage, poule d’eau…) ou de mortalités groupées d’oiseaux sauvages correspondant à la découverte d’au moins 3 cadavres d’oiseaux d’une ou plusieurs espèces sur un même site (sur un rayon d’environ 500m) et sur un laps de temps maximal d’une semaine doit être déclarée au service départemental de l’office français de la biodiversité ou à la fédération départementale des chasseurs pour prise en charge.

Ces mesures de prévention sont essentielles pour protéger les volailles domestiques d'une potentielle contamination qui aurait des conséquences désastreuses pour les échanges et exportations d'animaux vivants et de viandes de volailles. Il est nécessaire que chacun à son niveau demeure en alerte, prêt à intervenir. 
 
Les services de l’État (DDETSPP du Doubs ddets
pp@doubs.gouv.fr) sont à votre disposition pour toute information complémentaire.

 

 

Recensement des hérissons

 

Ils sortent peu à peu de leur hibernation pour venir dans vos jardins ou vous accompagner lors de vos balades en forêt : et oui, les hérissons sont bel et bien de retour !

 

Vous pouvez dès à présent recenser les hérissons que vous croisez sur votre chemin -vivants ou morts- : jardin, forêt, route etc. Et pour cette édition 2021, recensez où que vous soyez en France !

 

Envoyez-nous vos observations (avec une photo de préférence) via ce lien ou en vous rendant directement ici rubrique "Opération recensement du hérisson".

 

Besoin d'une information concernant le hérisson ? C'est par ici : herisson@fne2590.org !

 

 

 

 

   
   
Agenda
   
Cérémonie du 8 mai
Le dimanche 8 mai 2022
Le dimanche 8 mai 2022
Soirée JAZZ
Le vendredi 20 mai 2022 20h00
Le vendredi 20 mai 2022 20h00

 
Espace privé